lmd

Démystifier le système LMD

Les formations universitaires sont désormais organisées en 3 grades. La licence (bac + 3), le master (bac + 5) et le doctorat (bac + 8) sont à la fois des grades et des diplômes nationaux, reconnus dans toutes les universités. Ce sont aussi des paliers d’insertion professionnelle.
Sont également intégrés dans le LMD :

  • les licences professionnelles;
  • les diplômes universitaires de technologie (DUT) ;
  • les brevets de technicien supérieur (BTS) ;
  • les classes préparatoires aux grandes écoles;
  • les études de santé à l’université et les études d’infirmières.

BTS, DUT et prépas durent 4 semestres. Ceci autorise, sous certaines conditions, des poursuites d’études.

Les objectifs du LMD

Encourager la mobilité étudiante grâce à un système commun de validation: les crédits qui sanctionnent le travail fourni par l’étudiant (partiels, stages, mémoires …). Une fois obtenus, ils sont définitivement acquis et transférables dans tous les établissements de l’enseignement supérieur.
Proposer 3 grades de formation, communs à l’ensemble des établissements de l’enseignement supérieur: L, M, D.
Favoriser la réussite des étudiants avec des parcours de formation diversifiés et personnalisés.

LA LICENCE

Premier diplôme du LMD, la licence allie pluridisciplinarité et orientation progressive. Double objectif: la poursuite d’études et l’insertion professionnelle.

6 semestres = 130 crédits

Organisée sur 3 années (ou 6 semestres valant 30 crédits chacun), les licences valident un total de 180 crédits.

Des unités de valeurs (UV)

Chaque licence se compose d’un certain nombre de cours organisés en unités de valeurs (UV). Chacun correspondant à un nombre déterminé de crédits. Ils sont composés, à part égale, de cours magistraux et de TD/TP. Une partie des UV sont dites « fondamentales », regroupant les cours incontournables de la discipline. Les autres sont optionnelles (obligatoires, mais au choix) ou transversales (informatique, langue vivante, méthodologie du travail universitaire, recherche documentaire).

Une orientation progressive

La 1re année (Ll) introduit le cursus par un enseignement pluridisciplinaire. Elle est consacrée à l’apprentissage des disciplines de base et à l’acquisition des méthodes de travail propres à l’enseignement supérieur. Les enseignements complémentaires offrent la possibilité d’une réorientation dès la fin du 1er semestre ou à la fin du 2e. La 2e année (L2) amorce la spécialisation disciplinaire et affine le projet professionnel. La L2 permet également le passage en licence pro. La 3e année (L3) est une année de spécialisation qui finalise le projet d’études et termine l’exploration des débouchés professionnels.

MASTER

Deuxième diplôme du LMD, le master oriente vers la recherche et l’insertion professionnelle.

4 semestres = 120 crédits

Organisé en 2 années (ou 4 semestres valant 30 crédits chacun), le master valide 120 crédits au total. Il inclut de plus en plus au moins une langue étrangère.

Inscription

L’inscription en 1re année de master (Ml) est ouverte aux titulaires d’une licence dans un domaine de formation jugé compatible. L’admission est soumise à l’appréciation de l’équipe de formation.
L’accès en 2e année de master (M2) fait l’objet d’une sélection sur dossier et entretien, ou sur concours (pour les master pro), sous condition de mention (pour le master recherche). La mention « bien» en Ml est alors généralement requise.

Mention et spécialité

Le choix de la mention s’effectue en Ml. Son intitulé peut faire référence à une (ou plusieurs) discipline(s) ou à un projet professionnel.
Le choix définitif de la spécialité intervient généralement à l’entrée en M2.
Subdivision de la mention, la spécialité met l’accent sur une spécificité plus pointue que la mention, une compétence ou un secteur professionnel.

Voie recherche, voie professionnelle, ou master indifférencié

Souvent indéterminé en 1re année, le choix entre l’orientation recherche et professionnelle intervient généralement en 2e année (au 1er, voire au 2e semestre). Certains masters restent cependant « indifférenciés» jusqu’au bout.
Le master professionnel comprend un stage en entreprise, tandis que le master recherche exige la rédaction d’un mémoire.

LE DOCTORAT

Le doctorat se déroule sur 3 ou 4 ans. Formation à la recherche, le doctorat réside essentiellement dans un long travail de recherche qui se conclut par la rédaction d’une thèse. Des cours complémentaires (sous la forme de séminaires notamment) et des modules d’ouverture professionnelle complètent l’ensemble.

Le cas particulier des études de santé

Les études de médecine, dentaire, pharmacie et sage-femme sont réorganisées selon le schéma LMD. L’accès en 2e année de médecine, de pharmacie, de dentaire ou de sage femme est soumis à 4 concours distincts au terme d’une 1re année commune aux études de santé.
Pour ceux qui échouent, les universités peuvent proposer des passerelles dans certains domaines de licence (biologie, biochimie, psychologie …), ainsi que dans les filières paramédicales. L’offre de réorientation peut différer selon les universités. Les étudiants qui se réorienteront en fin de 1 er ou 2e semestre, après les épreuves de classement, auront la possibilité de refaire une L1-santé à condition d’avoir validé tous leurs crédits.

DUT et BTS dans le système LMD

Les BTS et les DUT font partie du système LMD. Ces formations donnent lieu à l’attribution crédits.

Le DUT (diplôme universitaire de technologie) est organisé en quatre. Il se compose d’une majeure correspondant au cœur des compétences attendues dans le domaine professionnel visé. Cette majeure est complétée par trois types de modules visant à améliorer l’insertion professionnelle immédiatement après l’obtention du DUT, à préparer l’accès à la licence pro, à permettre une poursuite d’études vers un master, ou encore vers une 3e année de licence.
Pour le BTS (brevet de technicien supérieur), la poursuite d’études vers une autre formation s’effectue sur dossier de candidature, dans le cadre d’une convention conclue entre la grande école d’origine et l’établissement d’accueil. Cette convention précise, sur la base de l’attestation descriptive annexée au diplôme de BTS, le type d’études compatibles auquel peut postuler l’étudiant (licence pro, éventuellement licence généraliste).

Commentaires

commentaires




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *