93522448

Rediger un cv gagnant

La candidature à un stage se fait en faisant parvenir à son destinataire son CV (curriculum vitae) accompagné d’une lettre de motivation. Le CV est une forme de photographie de ce que vous êtes à un instant t. Vous devez apporter le plus grand soin à sa réalisation, sur le fond comme sur la forme, car

le recruteur ne vous connaît pas : c’est la seule image qu’il aura de vous et qui lui donnera envie, ou non, de vous rencontrer à l’occasion d’un entretien. Vous serez d’autant moins pardonnable de fournir un document de piètre qualité qu’un CV est court et ne se retouche que rarement.

Le fond du CV

Travail préalable au brouillon

Il s’agit là de noter tout ce que vous avez fait :

  • dans vos études (diplômes obtenus depuis votre bac, en cours de prépa- – ration, ou études « avortées », niveau en langue(s), projet(s) d’envergure, compétences en bureautique) ;
  • dans le domaine parascolaire ou para-universitaire (voyages linguistiques, – examens de langue…) ;
  • dans la sphère extrascolaire (loisirs divers et variés, passions, expériences associatives…) ;
  • sur le plan préprofessionnel ou professionnel (stages et emplois, même si – vous avez travaillé bénévolement ou « au noir », peu importe le statut…).

Soyez exhaustifs : de nombreux étudiants ont un CV d’un vide abyssal, pour avoir oublié des éléments de leur parcours. Si votre vie est très riche, vous pourrez toujours enlever les éléments qui vous paraissent peu importants. Il faut que votre profil soit bâti pour être en adéquation avec le stage que vous recherchez.
Par ailleurs, la précision s’impose : il faut indiquer les dates, les noms des organismes cités (notamment développer les sigles), les lieux concernés et les missions qui vous ont été confiées.
Enfin, évitez le flou artistique, même pour vos loisirs (marche, cinéma, lecture…).

Les rubriques du CV

Tous les éléments précités seront structurés dans des rubriques, à moduler selon votre profil :
–état civil/coordonnées/éventuellement informations complémentaires ;
–accroche (forme de titre donnant votre profi l ou ce que vous recherchez,qui n’est pas obligatoire) ;
–formation (dans l’ordre chronologique ou contre chronologique) ;
–langues (si elles ne sont pas incluses dans la rubrique formation) ;
–compétences techniques ou complémentaires (rubrique optionnelle : on la trouvera, par exemple, pour les étudiants en informatique qui précise-ront là les systèmes, langages et logiciels connus) ;
–expérience préprofessionnelle/expérience professionnelle/petits jobs (enprésentant les choses dans le même ordre que celui choisi pour la rubrique formation) ;
–loisirs/passions/activités extra-universitaires… N’appelez pas cette rubrique « divers » : cela donne l’impression qu’il s’agit d’un fourre-tout destiné à inclure tout ce qui n’a pu être mentionné avant.
Contrairement à un professionnel ayant un peu d’expérience, un étudiant commence toujours son CV par ses études.

La forme du CV papier

Le CV, impérativement dactylographié, sur une feuille blanche, respectera les conseils de mise en forme et de mise en page. Quelques précisions s’imposent cependant, car étant propres à ce document :
–le CV d’un étudiant ne dépasse pas une page ;
–il ne comporte de photo que lorsqu’elle avantage le sujet (oubliez-la si vous êtes incapable de sourire), qu’elle est expressément demandée dans l’offre, ou que sa présence implicite découle de la nature de la profession visée (pour un stage de commercial, par exemple) ;
–la structure du document apparaît clairement, de même que les éléments essentiels (dernier diplôme préparé…) ;
–le CV est propre (attention à la qualité de l’impression) ;
–le CV ne contient aucune faute d’orthographe ou de frappe !
Ce qui suit n’est qu’un exemple et n’a nullement la prétention d’être un modèle ! Le CV est un document personnel. Si vous pouvez vous inspirer de documents à votre disposition, piochez ce qui vous plaît et vous correspond, sans oublier que la sobriété doit rester de mise !

Le CV et le Web

La candidature par mail
Vous pouvez être confronté à deux possibilités : le formulaire à compléter en ligne ou l’envoi de votre CV en pièce jointe. Dans ce dernier cas, l’idéal est de l’envoyer en PDF (lisible par tout le monde, sans dégradation du contenu). Si vous envoyez votre fi chier de traitement de texte, pensez au problème de compatibilité avec le logiciel du destinataire (évitez, par exemple, la dernière version qui vient juste de sortir : choisissez de l’enregistrer sous un format compatible avec la version précédente).